lundi 8 octobre 2007

Pauvre Martin, Pauvre Misère

C'est toujours touchant, un enfant naïf qui découvre que le Père Noël n'existe pas :
Martin Hirsch [...] a estimé vendredi que le dispositif visant à exclure les sans-papiers de l'hébergement d'urgence voté dans la nuit au Sénat «n'est pas acceptable. Les centres d'hébergement doivent être là pour héberger ceux qui en ont besoin», a-t-il déclaré sur Europe 1, jugeant que «le texte, tel qu'il a été voté pose problème».
(source: liberation.fr)

Eh oui mon grand, tu es dans un gouvernement de droite dure, de celle qui fait de basses saloperies aux plus vulnérables pour protéger les plus riches. C'est triste, je sais, mais c'est comme ça, la vie est dure, mouche ton nez, tu es grand maintenant, tu dois affronter la réalité du monde.

Le "Haut Commissaire aux solidarités actives" s'est entretenu avec le Haut Commandeur à l'expulsion active Brice Hortefeux pour modifier ce dispositif ignoble et a déclaré : «Je serai à l'aise quand on aura trouvé une solution». C'est sûr que pour l'instant, il y a de quoi être mal à l'aise avec une couleuvre pareille en travers de la gorge. En fait, le simple fait de parler à Brice Hortefeux devrait le couvrir de honte.

Peut-on lui accorder le crédit de servir à quelque chose s'il parvient à rendre moins inhumaine cette mesure ? Le fait est qu'il travaille pour un gouvernement dont la politique fabrique de la misère et ruine toute idée de solidarité. Qu'il essaye d'en limiter les excès ne le rend pas moins coupable de collaboration avec cette implacable machine libéral-sécuritaire ; même si c'est par naïveté. Il sera donc tondu à la libération.


Tout finit en chansons (5) :
Avec une bêche à l'épaule,
Avec, à la lèvre, un doux chant, (bis)
Avec, à l'âme, un grand courage,
Il s'en allait trimer aux champs!

Pauvre Martin, pauvre misère,
Creuse la terre, creuse le temps!

Sans laisser voir, sur son visage,
Ni l'air jaloux ni l'air méchant, (bis)
Il retournait le champ des autres,
Toujours bêchant, toujours bêchant!

Pauvre Martin, pauvre misère,
Creuse la terre, creuse le temps!

Et quand la mort lui a fait signe
De labourer son dernier champ, (bis)
Il creusa lui-même sa tombe
En faisant vite, en se cachant...

Pauvre Martin, pauvre misère,
Dors sous la terre, dors sous le temps!
Georges Brassens.




PS: Le petit Martin a cafté à sa petite camarade Fadela que le maître, il est méchant. Cette chère enfant a été vivement déçue et l'a exprimé en ces termes :
«L'ADN je ne suis pas d'accord parce que je pense qu'on touche à quelque chose qui n'est pas bon pour notre pays. Je le dis aussi en tant que fille d'immigrés: y en a marre qu'on instrumentalise à chaque fois l'immigration, pour des raisons très précises. Je trouve ça dégueulasse!».
Puis elle a fait un gros caprice : «le jour vraiment où ce sera trop insupportable, le jour où ce sera trop dur, eh bien je partirai !», a-t-elle hurlé en se roulant par terre dans la cour de l'Élysée.

«Bon voyage !» lui aurait-on répondu...

6 commentaires:

Minime a dit…

bien dis

Pachenka a dit…

Excellent billet, bravo !

emcee a dit…

Et l'un et l'autre ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes.
Le candidat, là-dessus, n'avait pas menti.
Et d'ailleurs, il avait déjà commencé les basses oeuvres, côté sans papiers. On ne pouvait pas préjuger d'un changement à 180° une fois élu.
Déjà la création du grand ministère Intégration et Immigration aurait pu mettre à MH la puce à l'oreille.
Celui qui pense faire changer les choses de l'intérieur est un grand naïf. La machine ne s'arrête pas.
Y a qu'à voir au PS comme ils s'asseoient sur l'aile gauche du parti.

Quant à Fadéla Amara, elle aussi, elle "ferme sa g. ou elle démissionne" comme avait dit et fait un ministre aujourd'hui disparu.
Il faudrait donc qu'elle "arrête de se la raconter"...
Quant à supertraître, d'après le Monde ...
http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-32747379@7-37,0.html
"Bernard Kouchner, ministre emblématique de l'ouverture, concède dans La Croix qu'il n'est "pas toujours facile" de trouver 'l'équilibre entre une nécessaire solidarité gouvernementale et l'expression de ses convictions'".
Bin oui, pas facile, hein? Il faut tout se reconfigurer le cerveau.
Après des années à vouloir se faire passer pour l'Abbé Pierre du PS, il reste des réflexes difficiles à réprimer.
Et plus ça va aller, plus ce sera difficile à supporter.
Battront-ils le record de longévité d'Azouz?
Les paris sont ouverts.
Sauf pour le 3° cité, qui, lui, nagera bientôt comme un poisson dans l'eau.

vlg a dit…

Merci Minime et Pachenka, ça fait plaisir.

emcee : complètement d'accord.
Kouchner est comme Besson, définitivement perdu pour la cause, passé de l'autre côté. Les deux autres auront un réveil difficile.

Au fait, en voyant collaborer Martin Hirsch avec Brice Hortefeux, il y en a un qui doit bien avoir les boules : c'est Bayrou, à qui l'on avait dit qu'il serait impossible de faire travailler ensemble des ministres de gauche et de droite...

Your Dog a dit…

Brassens, antifadelamarisme... J'aime ce blog !

vlg a dit…

Merci, your dog.
On aime bien le tien aussi.