mercredi 10 octobre 2007

Abandonner 1945, revenir en 1850 ?

Dans Challenge, le magazine des grosses blairasses capitalistes, Denis Kessler, gros bourgeois ex-mao, «vend» la mèche (que seuls n'avaient pas vue les lobotomisés mais bon...) à propos du programme Sarkozy (via Lucky) :
À y regarder de plus près, on constate qu'il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C'est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s'agit aujourd'hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !
Voilà. La situation est claire. Leur but c'est de revenir à une situation pré-libération, en 1939 pensent certains, en 1850 affirment d'autres. Germinal, voilà ce qui fait bien triper notre beau patronat et le cuistre sus-cité (*). Qui oublient un peu vite que c'était aussi l'époque de Ravachol et de la Commune...

On remarquera en passant que Kessler a courageusement attendu la fin des élections pour plastronner. Le politburo, lui, n'attendra pas la révolution pour lui réserver une place au goulag.


(*) Il a osé écrire, dans un mélange concentré de flagornerie et de réaction :
«Adieu 1945, raccrochons notre pays au monde ! Le modèle social français est le pur produit du CNR. […] Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie.»

9 commentaires:

Minime a dit…

ouais c'est bien leurs idées. Manque juste que les flans du pays s'en rendent compte. sinon la commune, va falloir etre plus fort cette fois ci parce que la derniere fois l'armée qui s'en est chargée, et ca a fait du degat, dans les 40000 fusillées je crois, et tu connais sur radiolib, y'a une très bonne emission sur ca le lundi, tu devrais ecouter grand maitre du goulag :)

coco_des_bois a dit…

radiolib ? ça émet sur paname ça ?

Sinon, ben merci pour l'illustration de ce que nous disaient les anciens, je pense à certains qui nous ont quitté il y a peu, dont Lucie Aubrac, qui avaient encore cette lucidité imparable devant le terrorisme politique de cette droite pourrie.

En 75 on avait un candidat écologiste dont le discours est plus que jamais d'actualité.

On peut nous aussi revenir à des idées pas si récentes, à condition de faire taire tous ces journalistes verreux qui tartinent l'esprit des gens de "réforme" et de "modernisme" ...

Et oui, la Commune il faudra l'organiser autrement, c'est certain. Renaud quand il était jeune y croyait "la commune refleurira"... puissions nous ne jamais nous endormir comme il l'a fait.

Dagrouik a dit…

Ah non pas 1850, 1871 et cette fois-ci sans se faire massacrer par ces versaillais qui n'ont accepté la république qu'en se fritant entre eux.

Et pour les adeptes de Facebook, j'ai lancé un groupe web 2.0 en attendant un truc plus physique: la dépustulisation de MontMartre.

Your Dog a dit…

ça n'empêche pas le nain de se faire larguer par "la première dame de France que le monde nous envie" ! (VSD)

Minime a dit…

faut tout lui faire a ce coco : oui c'est sur la fréquence 89.4 . of pour l'organisation c'etait pas mal, c'est juste que y'avait l'armée en face, et que la on l'a toujours, quand ils auront enfin du courage (demissionner), mais ca... on vaincra :)

Minime a dit…

your dog t'es chou ;) mais tu cite VSD, c'est pas bien mauvaise lectures ca ramolli le cerveau :)

vlg a dit…

Oui la Commune a attiré une très forte répression, mais c'est précisément parce qu'elle faisait très peur aux bourgeois et que ça a failli réussir. La conjoncture actuelle n'y est pas trop favorable, les Versaillais étant majoritaires dans le pays ; mais patience, Renaud avait raison (sauf quand il chantait «Société, tu m'auras pas» ; elle doit bien rigoler la société maintenant).

Quant à la première dame de France que le monde nous envie (putain, VSD, ils ont abusé de la journapute !), qu'ils la prennent ! Je suis sûr qu'elle serait ravie d'épouser le fils Khadafi par exemple. J'ose espérer en tout cas qu'elle va dégager des logements de fonction de la république.

Minime a dit…

challenge ca me fait toujours mal. a bas la bourse. j'avais envie de le dire du coup. vraiment a bas la bourse. si vous avez des sous-sous achetez une petite maison et louez la pas cher a quelqu'un ka besoin.

coco_des_bois a dit…

Mais qui se fout encore du sort de la première pouffiasse de france et de lybie ?