mardi 30 octobre 2007

Brève

«L'extrême droite radicale cherche à se fédérer contre Marine Le Pen» (lemonde.fr)
Tandis que l'extrême droite modérée, elle, est rassemblée autour de Nicolas Sarkozy ?

3 commentaires:

emcee a dit…

pas du tout, l'extrême droite dure, elle a voté aussi très volontiers et des deux mains pour le prez.
Simplement, elle ne le dit pas, mais je pense qu'elle devrait être satisfaite de la traque de tous ces bougnoules qui circulent librement chez nous en pays conquis, de l'ADN et de toute cette sorte de réjouisances que ne renieraient pas leurs idoles.
Mais chut, faut pas le dire, ça ferait désordre, quand on voit tous ces humanistes de gauche appelés au gouvernement.
Alors, on s'amuse entre factions de droite pour laisser entendre qu'on ferait mieux.
Faut bien vivre.

coco_des_bois a dit…

Le Monde est un torchon qui ne devrait même pas servir à emballer le pain. L'extrème droite est au pouvoir, la droite s'appelle PS (et elle lèche effectivement très fort le cul de Sarkozy), la gauche est impuissante.

vlg a dit…

C'est vrai que quand on lit l'article du monde qui raconte cette réunion de l'"extrème droite radicale", y a des trucs qui font un peu penser à l'UMP :

Thème de la rencontre : "Face aux dangers qui menacent notre civilisation : comment défendre notre identité [nationale] ?"

Quoi de commun entre tous ces gros porcs ? Pas grand-chose si ce n'est leur volonté "d'inverser le courant migratoire" et de "mettre fin au regroupement familial" comme l'ont martelé les intervenants.
Effectivement, les expulsions de clandestins et les tests ADN, ça doit leur faire dresser le zizi...