mardi 10 juillet 2007

Tuez-les tous...

...Dieu reconnaîtra les siens.
(sauf s'il existe pas)


Les guerres de religion ont encore de beaux jours devant elles. En effet, le Vatican publie aujourd'hui un document qui affirme que, comme le reblochon ne peut être produit qu'en Haute-Savoie, l'appellation Église d'origine contrôlée doit être réservée à l'Église catholique, puisque les autres ont tout faux. Cette thèse avait déjà été émise par l'actuel pape alors qu'il était évèque sous Jean-Paul II. Ça devrait provoquer quelques remous et conforter la réputation de joyeux drille de Benito XVI. (source: lemonde.fr)

Ce brave homme a aussi récemment réhabilité la messe en latin, et le missel de Jean XXIII qui va avec. Ce missel contient une prière pour les juifs en ces termes : "Que le Seigneur notre Dieu lève le voile de leurs coeurs et leur permette de reconnaître Jésus-Christ." Bizarrement, ils ont mal pris qu'on leur dise qu'ils ont de la merde dans les yeux...

Quant aux protestants, parce qu'ils croient au "sacerdoce universel" et que leur conception de l'Eucharistie n'est "ni authentique, ni intégrale" d'après le Vatican, leurs Eglises ne sont que des "communautés ecclésiales" au mieux. Ça ne devrait pas leur plaire non plus d'être considérés comme des guignols dans l'erreur, des canada-dry de chrétiens.

Mais SS (Sa Sainteté) ne va pas assez loin. Il ne suffit pas retirer à ces imposteurs l'appellation d'Église. Il serait judicieux de massacrer quelques hugenots, parce qu'on ne va pas se laisser emmerder par des hérétiques qui ont rompu avec la "succession apostolique". C'est que ces chiens d'infidèles prétendent avoir une foi normale alors qu'ils pensent différemment ! C'est inacceptable. Rappelons que "catholique" signifie etymologiquement "universel", tandis que "orthodoxe" vient de "dans le droit chemin" (et "protestant" veut dire "faut pas pousser Mémé dans le bénitier"). Dans la mesure où leurs croyances reposent sur un acte de foi, chaque camp ayant décidé une bonne foi(s) pour toute qu'il détenait LA Vérité, tout dialogue entre ces branches est aussi impossible que, mettons, entre CSP et une strausskahnienne (lire par exemple la fin de ce texte publié sur un blog au goût sûr).
Vivement la Saint Barthélémy...

Bref, la religion, c'est comme les médias, c'est la misère de l'humanité.


Et en plus, Dieu n'est même pas solvable ! Lire cette réjouissante histoire rapportée par libération : Un Roumain débouté de sa plainte contre Dieu.

4 commentaires:

comité-de-salut-public a dit…

...sauf qu'il y'a quand même une différence notable: moi, j'avais raison, et pas elle.C'est évident. (et en plus, je le pense vraiment, ahahah ! mh ? Le quoi ? Le "doute" ? Eh oh, on est pas chez Monolecte, ici, mon vieux !)
Merci pour le lien, leur blog est un régal !

vlg a dit…

C'est vrai, alors que les catholiques, les protestants, les orthodoxes, les juifs, les sunnites, les chiites... ont tous tort. Mais ils sont aussi persuadés d'avoir raison qu'un strausskahnien de base, ce qui est affligeant.

Bon, on est d'accord pour dire que tu as raison, mais en refusant l'appellation "gauche" aux DSKistes et autres socio-traitres, ne sommes-nous pas aussi obtus que le pape ?
Il faut se poser la question!
Tout bien réfléchi, la réponse est non : les soc-dem sont objectivement autant de gauche qu'Einstein était chrétien.
Fin de la réflexion critique, on peut recommencer à les pourrir sereinement, ouais !

comité-de-salut-public a dit…

Cette démonstration de maîtrise parfaite de la dialectique est admirable. Un seul mot : bravo!
Et de toutes façons, je pense sérieusement que la "réflexion critique", y'en a marre.J'aime bien Monolecte, mais passer son temps comme elle le fait à se demander si on a raison d'être ce qu'on est et de faire ce qu'on fait...gargl !Si on veut reconstruire, il va falloir "redevenirs bornés", et arrêter de poser à ceux qui ont de la cultuuuureuh. Tiens, "redevenir cons", même, soyons fous.

vlg a dit…

Ajoutons une réaction rigolote à la réhabilitation de la messe en latin :

"Ce n'est pas notre priorité, confirme Pierre Legrand, prêtre à Bordeaux. Nous avons tant à faire pour évangéliser les gens."

(lu sur lemonde.fr, le 17/7/07)
On lui souhaite bon courage ? Non.