mardi 31 juillet 2007

Si la connerie était sport olympique

Denis Tillinac serait médaille d'or. En effet, ce cuistre a commis dans Libération un article intitulé :

OUI, LE SPORT EST FONCIÈREMENT DE «DROITE»

Comme en politique, il faut vaincre l’adversaire sans pitié. Car seule la victoire compte.

Ce pseudo-penseur réduit ici le sport à sa seule dimension médiatique et financière : l'industrie du sport. Cela ne nous étonnera pas de la part de ce genre d'individu mais il ignore complètement tout l'aspect «activité physique» (un esprit sain dans un corps sain), ainsi que sa portée purement ludique [1].

Rappelons qu'en sport, il n'y a pas que la victoire qui compte : il y a aussi des règles à suivre, une éthique à respecter, et qu'on peut se contenter de participer loyalement. Chose qu'ont généralement tendance à oublier les idéologues du capitalisme sans limite (sauf quand ça les sert bien sûr).


La vision du sport qu'ont Tillinac et la droite (et donc les médias qui mentent), c'est le culte du champion, du héros, tout pour le gagnant et rien pour les autres. Tillinac aime cette «merveilleuse injustice» : «Aux uns la grâce qui hisse le surdoué dans le ciel étoilé de la légende; aux autres le néant», dit-il.

Cette sacralisation de la performance associée au mépris du moins bon est précisément le pire aspect du sport, celui qui se pratique à W, l'île imaginaire de George Perec (qui ressemble finalement un peu à une société ultra-libérale quand on y pense).

«Vaincre l’adversaire sans pitié», rechercher la victoire à tout prix, réussir peu importe la méthode... ça ne vous rappelle rien ? En fait, comme le remarquent pertinement plusieurs lecteurs de libération :
C'est le DOPAGE qui est FONCIÈREMENT DE DROITE.

Gagner par tous les moyens...
On se souvient que les supporters de Sarkozy considéraient que s'il avait un peu magouillé avec son appartement de l'île de la Jatte, c'est qu'il sait faire des affaires et tant mieux pour lui (!) [2]. On a aussi beaucoup pu lire à propos des infirmières et du médecin bulgares qu'il était presque scandaleux de critiquer la méthode Sarkozy (pourtant décriée ailleurs dans le Monde) car après tout seul le résultat compte, ils ont été libérés, c'est l'essentiel, au diable la morale.

En toute logique, ces gens devraient aussi soutenir Vinokourov qui a su trouver un moyen pour remporter deux étapes du Tour de France, même si ces moyens (une transfusion de sang) étaient illégaux. Ils devraient se battre pour Rasmussen, exclu du Tour alors qu'il en était le maillot jaune, mais qui n'a pas respecté les règles anti-dopage et a échappé à quelques contrôles inopinés (allons donc, c'est juste qu'il est malin). Après tout, Richard Virenque est resté très populaire, même après qu'il s'est fait chopper (et il a soutenu Chirac puis Sarkozy)...

Le sport dérèglementé (comme le marché), libéralisé (comme l'économie), où tout est permis pour triompher car seule la victoire importe, le sport du dopage et de la triche, oui, celui-là est de droite.

Dans un sport de gauche, un sport libéré des médias, de la compétition et du capitalisme, le moteur ne sera plus l'argent, la célébrité mais l'envie de se dépenser, de se dépasser ou juste de passer un bon moment. Il n'y aura plus d'ennemis
à haïr et à écraser, mais des partenaires avec qui s'amuser.



[1] il faudrait d'ailleurs qu'il nous explique où il trouve un «
adversaire à vaincre sans pitié» dans la pratique courante de l'escalade, par exemple.

[2] Curieusement ils ne sont pas aussi tolérants avec les fumeurs de shit, les rmistes et les fonctionnaires en grève.

14 commentaires:

ToToODoDo a dit…

coucou :)
c très bien ce que tu racontes :)
(j'ai pas lu libé fo pas trop m'en demander)
si si c'est très bien
t'as lu W, c'est bien (mais t'es vachement vieux aussi :) )
euh, sinon, c'est pour dire une connerie, je mets le lien

http://www.grouchos.org/index.html

(euh ils sont bien je trouves)
non mais ouais, sinon quand meme, tu confonds peut etre un peu sport et activité physique, mais je pinaille
(parce que dans le sport (de competition), perso je trouve que y'a rien a defendre
activité physique c'est pas pareil
m'enfin moi ce que j'en dis :)

a bas les JO
non mais
:)
pi les footeux aussi si je veux :) (sont trop payé tous la pour taper de la baballe)

:)

ToToODoDo a dit…

non ,mais sinon, oui le sport est de droite ((hein le sport qui pue, y'a pas a chier il est bien de droite)
comme quoi, ils disent pas que des conneries des fois (mais ils s'en rendent pas compte :) :) (libé tout ca)
bref :)

vlg a dit…

Il y a eu débat au sein du poliburo sur cette histoire de sport versus activité physique, tu as donc raison de pinailler. C'est une question de définition en fait. Quand on fait un match de foot entre potes, un tournoi de ping-pong entre collègues, n'est-ce pas du sport ? Et pourtant, ça se passe dans une saine ambiance de camaraderie.

Les JO, le Tour de France, le foot, etc, sont pourris par la médiatisation à outrance des stars et les enjeux financiers collossaux qu'il y a derrière. Mais est-ce intrinsèque au sport ou est-ce juste ce que les médias font du sport ? Les gens n'aiment pas QUE les gagnants, mais aussi le fair-play (ex: Poulidor est populaire alors qu'Armstrong est plutôt détesté).
L'essentiel devrait être de participer. Mais quand l'essentiel devient de gagner pour avoir sa prime de victoire, sa gloire télévisuelle, ses contrats publicitaires et professionnels (ou simplement sa subsistance comme dans W), ça devient pourri, et le dopage commence à apparaître à échelle industrielle. C'est l'ultra-libéralisme, c'est de droite, c'est de la merde, on est d'accord.


Sur les footeux, ils ne sont pas responsables du système fou dans lequel ils évoluent. N'empêche, vivement qu'un salaire maximum s'applique à eux aussi. Et à bas le G14 en attendant.

Merci pour ton lien intéressant. Nous recommandons aussi les Cahiers du Foot, un magazine de foot et d'eau fraîche qui aime le foot mais pas ses dérives, et promeut un foot plus bolchevique.

emcee a dit…

Je ne suis pas trop d'accord
1. pour dire que le sport de compétition est réservé à la droite: il n'y a qu'à voir les lamentations des uns et des autres quand Paris a été évincé des JO 2012. Evidemment, tout le clan de droite hoquetait sous les sanglots, mais Delannoë lui–même (bon, je suis d'accord, il n'est pas de gauche, non plus) agitait sa pochette pour sécher ses larmes de rage et de désespoir et cracher son venin sur la perfide Albion.
Mais pas seulement … la camarade secrétaire du parti, elle, s'était déclarée «personnellement déçue» que Paris n'accueille pas les JO 2012, tout en adressant ses félicitations à Londres et en espérant que ces JO «seront placés sous le signe de la solidarité, de l'éthique et de l'esprit du sport».
Mouais … on peut toujours espérer qu'une des manifestations sportives les plus pourries au monde se mette brusquement à l'éthique et la solidarité! C'est pile-poil dans la politique menée par les organisateurs.

Et à ce moment-là, elle ne pensait pas à tous ceux qu'on en aurait profité pour déloger, aux milliards qui seraient dépensés par la collectivité pour un événement éphémère qui remplit les poches des transnationales, et pour des installations qui resteraient à rouiller plutôt que d'être utilisées pour y faire jouer des gamins gratuitement, à tous ces esclaves qui trimeraient pour que "la fête du sport soit plus belle". Ni à tous ces mollets gonflés par des produits illicites qui font repousser les records toujours plus loin, à la barbe des responsables qui n'y voient que du feu depuis des décennies.

Seuls les VERTS (hormis la vraie gauche, foncièrement contre, bien sûr) avaient émis quelques réserves, signalant qu'ils n'oubliaient pas non plus «les dérives des Jeux olympiques modernes qui riment aujourd'hui surtout avec l'uniformisation des cultures, la prééminence des intérêts financiers, le problème lancinant du dopage et une compétition détournée qui va parfois jusqu'à la haine entre les peuples qui s'affrontent par sportifs interposés».
Ils m'étonneront toujours. Les Verts.

Donc, il ne reste pas beaucoup de monde pour attaquer ce genre d'événement qu'on nous présente comme le nec plus ultra de l'amitié entre les peuples.

2. Dire que le sport peut être libéré de la compétition, ce serait bien sûr idéal. Mais alors, va falloir être sacrément ferme pour l'imposer.

Il y a des derbys où la franche camaraderie et le fair play ne sont pas bien évidents… Les arbitres, entre autres, et leurs voitures, en savent quelque chose.

Sur les terrains de foot, les petits sportifs en herbe sont "coachés" dès leur plus jeune âge par des parents hargneux qui jouent par procuration et qui regardent les autres géniteurs de travers.
Et je connais des parties de pétanque post-prandiales innocentes et amicales qui finissent en tragédie grecque.

Alors, c'est vrai, le sport dépassement de soi- équilibre- santé- plaisir du partage, cela existe. Mais le phénomène me semble bien trop marginal.
Et, pour moi, ceux qui le pratiquent ne sont ni de droite ni de gauche. Intelligents, simplement.

ToToODoDo a dit…

non mais euh, en fait sur W c mm classe mm année polaire aussi ou pas? non mais bon (et o ca fait 3 jours la et t'as pas vu l'heure, putain vous etes quand mm lourd) mais t'as le droit de rep a la premiere question hein, les autres je sais pas sije v en poser mais bon je disais je c plus quoi c pa facile tout ca, putain g mechament mangé quand mm
mais je te racontes des conneries, c parce que le w et les jo, y'a qq qui te l'av deja faite, ou pas, bon tu files ton nom ou pas, mais c que je te connaitrais pas deja ou pas
comprend compren pas ben moi non plus figure toi, mais t sympa toi ca va, ta eté cool, bon bref pi mongoloto premier et les 2 d'ailleurs il est pas facile a suporter (je mets des parenthese si je veux d'abord je v finir comment qu'il s'appelle le pas brad l'otre, bref celui qui dors pas, et pi il m'emmerdent ya des jours les mecs je te raconte pas, surtout les miens, m'enfin je blate c surtout pour dire des conneries, hein, parce que bon hein bref, lala, ta vu tout ca sans chialer c super fort, hein, putain, merde quand mm et vous lui fracassez sa gueule hein o martsupercon, non pas moi, putain mais c incroyable pi mongolito vous pouvez lui foutre des baffes, hein, fo pas croire que c interdit ou pas, d'ailleurs, hein, bref, nom mais sinon hein, je dirasi bien que ca aurait pu etre pire, mais bon, hein, voila quand meme fo pas trop m'en demander, bref hein bon
cooucou emcee :)
(a non mais fo pa me parler , je fais que passer parce que je suis encore pas prete de dormir et si je te parlais de mes poumons la, pi en plus plus rien, de rigolo, ca calme pas ma shizophrenie ca, m'enfin bref, bon, allez, bye, pi merde a lotre (pi mon pere ma traité de hysterik ce gros con auj (a oui g mechament mangé moi, quand je sors de chez moi, c pas facile tout les jours) bref, c pas très positf com fin ca tien, je vous faits des bisous a tous les 2 dacc :) (c emcee lotre :) )

ToToODoDo a dit…

pi tu fais du foot toi? oui hein bon non mais me parler pas putain (mais bon bref, hein, bref ouais oullalalalala lalallalalalalalafjvjfvjvfivivdoivivf
je suis plus la je v pa dormir mais bon hein bref, ouais bref
:) non mais si je fé un sourire c pa parce que je le pense, mais fo dire que c chaint des fois de se remonter le moral ou pas toute seule, heni, pi des que j'ouvre la bouche ya des moments c marrant, o lieu detre aimable les gens me tapent (je parle pas pour toi (putain les gens des fois (mais non ct pas toi, mes vioc sont chiants, et pas que mes vioc hein)
bref :)
ca c un sourire :) (a ben mince j'ai rajouté des parenthese le sourire est plus placé com il fo, pi je raconte des conneries si je veu dab pi mongolito il a mm le droit de secuser platement celui la (mai c pa le moment hein)
bref
je par ou pas ou pas

emcee a dit…

@ toto,
Je ne crois pas avoir tout compris.
Pas bien réveillée, ce matin, sans doute ...
Qui est donc mongolito? J'en vois plusieurs... :-D

Anonyme a dit…

dsl je crois que je viens de gaffer g causer a swami dici pardon g pa fait exprespardon

Anonyme a dit…

pi dites moi d'ici demain si c tranquille pour moi hein.

vlg a dit…

Emcee, sur ton point 1, comme tu dis, la vraie gaqche et les Verts n'étaient pas pour les J.O. De plus, je pense que Delanoë, Buffet et compagnie regrettaient «la solidarité, l'éthique et l'esprit du sport» que les J.O. sont censés véhiculer, et qui n'est pas l'esprit de la compétition exacerbée et du sport business à coups de millions. Donc la contradiction n'est pas si claire.

2. Ah oui, c'est pas gagné ; mais on sait déjà qu'on est dans un monde de droite, non ? Peut-être que tu as raison et que ce n'est pas vraiment une fracture gauche/droite, mais du coup Tillinac est encore plus bête que ce qu'on croyait. C'est vrai que la bétise de certains suporters n'est pas l'apanage d'une seule couleur politique, loin de là.

Finalement, tu sembles au moins d'accord pour dire que le sport n'est pas intrinsèquement de droite, non ?

vlg a dit…

Totoododo, désolé si on répond pas à tout, mais on n'a hélas pas toujours le temps. Et aussi - sauf ton respect - tu n'es pas toujours super claire ; l'orthographe SMS et la ponctuation aléatoire ne nous facilitent pas la lecture de tes messages, sympathiques au demeurant.

Sur W, un membre du politburo l'a lu dans le cadre scolaire, oui, il y a 10 ans de ça, mais ça n'apporte pas grand-chose au débat.

D'autre part pour répondre à ta question, oui un membre du politburo joue régulièrement au foot avec des copains (genre à 5 contre 5 sur un petit terrain), voire participe à des tournois amicaux. Ça se passe toujours bien, c'est indéniablement du sport, et ça n'a rien à voir avec ce que décrit Tillinac.
Un autre membre du politburo a tendance à fuir le sport comme la peste...

:)

coco_des_bois a dit…

Ouais toto est une fille sympa mais parfois son mode d'expression est un peu (beaucoup) bordélique...

Bref, je suis entièrement d'accord avec toi, après avoir pratiqué toutes sortes de sports, en compète ou non, je suis sorti de tout ça, et je participe en priorité à des trucs où le classement importe peu ou pire n'existe pas (descente, freeride ou rando vtt).

La compétition a été portée aux nues, et c'est un des aspects les plus dégueulasses de nos sociétés modernes, ça existe certainement depuis longtemps un peu partout dans le monde, mais nous avons su atteindre des sommets de perversité, tour de france, JO, foot sont de simples exemples de ce qui se fait de pire en matière d'hypocrisie et de broyage de sportifs.

Mais le système s'auto-entretient, en maintenant le rêve de l'athlète roi et plein de thunes, des armées de débiles se lèvent pour aller faire les abrutis dans des stades pour les millions des transnationales.

Ca fait partie d'une utopie, mais je crois sincèrement à un "autre sport" oui, libéré de ces pressions financières et en dehors de ces compétitions où les enjeux dépassent tous les acteurs.

Voici un extrait de notre profession de "foi" :

A l'origine coursiers à vélo chez Urban Cycle, on écume les spots de la région parisienne week-end après week-end toujours plus assoiffés de free ride, de descente (certes pas bien longues par chez nous), et autres doubles voir champs de doubles !! A l'occaz on ne crache pas non plus sur une petite sortie street ou skate parc; faut pas non plus être trop exigeants si on veut rider tout en étant parisien notamment le soir sans avoir 20 bornes à faire !! Ceci dit notre préférence va à la forêt ... et oui on aime la nature, son silence ses ptits oiseaux ses arbres et même sa gadoue
team urban

J'en parlais dans un article, le sport quand il sort de toute surveillance et règlement est très mal vu par les "autorités"... fédé, tout ça... de bons outils de contrôle.

vlg a dit…

Je proteste énergiquement, je pratique moi aussi le sport à un niveau national voire international. C'est la sieste.


Pour en revenir sur l'article, il y a eu un débat au sein du politburo, qui s'est résolu démocratiquement à coup d'autocritique et réhabilitation par le travail.

Je dois dire que je suis plutôt d'accord avec emcee mais que, et même si ça n'est pas très clair dans le billet ou dans le commentaire du membre précédent du politburo, on parlait surtout de l'essence du sport, de la droite ou de la gauche et pas spécialement de leur réalisation pratique.

emcee a dit…

Ah, mais voilà!
J'avais pas vu que le débat était relancé!
Je suis d'accord avec vous, mais je voulais souligner que le sport, il a été bien "encadré" par une armée de prédateurs.

Avant la coupe du monde de ..98? (chais plus la date), je regardais un peu le foot à la télé. J'aime bien quand c'est bien joué (parce que, y a pas à dire, les sports sont bien conçus et souvent esthétiques)et puis quand j'ai vu le cirque autour d'une douzaine de jambes poilues (désolée, les mecs), les fastes à St Tropez, et les milliards qui passaient de poche en poche, j'ai boycotté.
La coupe du monde suivante a bien prouvé que les footeux milliardaires, cela ne les amusait plus du tout de courir sur un terrain dans l'esprit de franche camaraderie.
Pareil pour le reste. Surtout JO et vélo.
Encore un truc qui m'a bien énervée (comme si j'avais besoin de cela!): le Tour de France (je dis bien "FRANCE") qui passait cette année en Angleterre (et je sais plus où précédemment): c'est pas de l'arnaque, ça?
Bientôt, si on les laisse faire, il va partir de Nouillorque, histoire de râcler un peu plus - avec des casquettes au nom d'une boisson brune gazeuse et dégueulasse.

Quant à Buffet et Delannoë, ils devraient se renseigner un peu, tout de même: cela fait des décennies que n'existent plus: l'éthique, l'esprit du sport et surtout la solidarité. Pour les JO, ce serait même contraire à l'esprit, puisque c'est un parcours individuel en général et que c'est le meilleur qui gagne: le solidaire, lui, il se fait vite griller la politesse ... et remonter les bretelles par son sponsor, non?

Quant à dire que le sport est de droite, on laissera à Tillinac la responsabilié de ses propos débiles.S'il n'a rien d'autre à dire, il peut toujours se passer de l'ouvrir.

Dire qu'il n'y a pas de descentes à Paris, c'est de la mauvaise foi, Coco, il suffit de raser ce truc et tu as une super piste à deux tours de roues de chez toi (ou presque).
Bon, je ne sais pas si ça va marcher, mon lien, mais le Choeur y est. ;-)

http://jerome.kaywa.ch/files/images/2005/4/mob116_1112520035.jpg

Toto,tu es toute sympa, mais VLG et Coco ont raison: il faudrait que tu soignes le style si tu veux qu'on comprenne le fond de ta pensée.