mardi 22 avril 2008

Déclaration de principes du Parti socialiste

En exclusivité du Politburo, le badge associé à la nouvelle déclaration de principe du PS:



Rappelons aux candides que :
"en 1969, à la veille du congrès d’Epinay, les socialistes se disaient marxistes : c’était le temps du programme commun avec les communistes. En 1990, après la chute du mur de Berlin et dix ans de mitterrandisme, ils étaient «réformistes au service des espérances révolutionnaires» [...] En 2008, les voilà «partisans d’une économie sociale et écologique de marché», dans le sillage de Nicolas Hulot et d’Al Gore." (libération)

Post-Scriptum : Cités par le monde, des extraits des précédentes déclarations de principes :

1905.

" (...) Le Parti socialiste est un parti de classe qui a pour but de socialiser les moyens de production et d'échange, c'est-à-dire de transformer la société capitaliste en une société collectiviste ou communiste, et pour moyen l'organisation économique et politique du prolétariat (...)."

1946.

" (...) Le Parti socialiste est un parti essentiellement révolutionnaire : il a pour but de réaliser la substitution au régime de la propriété capitaliste d'un régime où les richesses naturelles comme les moyens de production et d'échange deviendront la propriété de la collectivité et où, par conséquent, les classes seront abolies (...)".

1969.

" (...) Parce qu'ils sont des démocrates conséquents, les socialistes estiment qu'il ne peut exister de démocratie réelle dans la société capitaliste. C'est en ce sens que le Parti socialiste est révolutionnaire. Le socialisme se fixe pour objectif le bien commun et non le profit privé (...)."

1990.

"Parti de rassemblement, (le PS) met le réformisme au service des espérances révolutionnaires. (...) La faillite des sociétés bureaucratiques ne lui fait pas oublier que le capitalisme développe les inégalités. (...)"

7 commentaires:

Léo a dit…

Ils sont bêtes, c'est pas de principes qu'il faut changer, mais de nom. Ca a pas mal marché quand le RPR est devenu l'UMP pour faire oublier quelques scandales.

Proutcadet (youpifrance.blogspot.com) a dit…

Malheureusement, d'après les encartés socialistes que je connaîs, l'impression d'être un parti de gauche persiste. En tout cas, il est certain qu'il ne faut pas minimiser cette propension, somme toute récente comme le montre ce post, des partis français à aller vers le centre ou à entrer dans une léthargie révoltante. Quand je vois que le PCF, dont je suis pourtant proche, reste muet dans les médias, même dans l'Huma d'ailleurs, çà me fout les boules.
Je suis d'accord avec la réaction de léo : c'est vraiment de nom que ce parti "rénové" doit changer, ne serait-ce que par respect pour les gens de gauche!!

Jean-Pierre Martin a dit…

On disait que la gauche n'avait pas d'idées, et bien voilà la disette intellectuelle est terminée : maintenant, la gauche est de droite.
Comme ça maintenant si on nous dit au PS qu'on a pas d'idées, c'est pas de notre faute demandez à Sarkozy.

thé a dit…

Léo, de nom, ils en ont changé.
Avant, c'était la SFIO.
On se demande bien pourquoi ils ont continué à s'appeler ainsi. Aussi longtemps, je veux dire.

Anonyme a dit…

à changer de nom pourquoi pas parti national socialiste ? zut c'est déjà pris.

Tio a dit…

Les dirigeants du PS sont des vieux cons et ce qui me rend dingue, c'est la propension à faire table raz de tout l'héritage intellectuel du 19ème siècle qui a contribué à forger le socialisme.
Le problème du PS est que les dirigeants sont allés dans les mêmes écoles et sont donc du même moule. Le malheur du PS est d'être un parti qui a les moyens d'accéder au pouvoir et qui draîne des individus qui ne veulent qu'une chose; faire carrière! Les convictions sont dans ce cas de figure un aspect plus que secondaire.

Anonyme a dit…

Vous z'avez vraiment rien d'autre à foutre que de sortir les mêmes vannes sur le PS ? Royal voulait utiliser la clause de réquisition sur les logements vides, et interdire les subventions aux entreprises qui délocalisent en faisant des bénéfices (un des points de... la LCR !). Elle voulait aussi détruire la Françafrique, augmenter les salaires et les retraites... il vous faut quoi de plus, bande de sectaires qui vous gargarisez avec votre conviction de représenter "la vraie vraie gauche" ?

Arrêtez d'être dogmatiques, et observez les différents clans qui s'affrontent au sein du PS, ça sera plus constructif...

http://jrdf.unblog.fr