dimanche 9 mars 2008

Ousama Ben Doisneau (Prix Félix 2008)

Chers petits amis, aujourd'hui vient le moment que vous attendez tous, non vous ne rêvez pas, c'est le grand retour du prix Félix !




Pour ceux qui n'auraient pas lu et relu l'intégrale des billets de ce joli blogue (et qui sont donc de droite), rappelons que le grand prix Félix récompense un individu ou une organisation qui aura fait la preuve de son attachement aux valeurs de la délation et de la traque du déviant maichant tairroriste. Il peut, bien sûr, y avoir plus d'un prix Félix dans une année.


Alors aujourd'hui, le premier grand prix Félix de l'année 2008 est attribué à une campagne d'affichage anglaise :



Oups pardon, le politburo a confondu, ça c'est le prix Félix 1940.

Voilà c'est celle là :




Cette belle image nous rappelle à tous que derrière chaque innocent photographe, se cache en fait un dangereux islamo-terroriste ! Ne vous y laissez pas prendre et téléphonez vite au 0800 789 321. Et n'oubliez pas : la délation est gratuite et anonyme !

Pour qu'enfin plus personne ne puisse dire : «je ne savais pas, je pensais qu'il photographiait Charing-cross, pas qu'il préparait un attentat».

La couronne compte sur vous !


Quand aux créateurs de cette magnifique et honnête campagne, le politburo se déclare extrêmement impressionné. Ils méritent vraiment du grand Félix et sont donc directement embauchés au goulag, pour y faire sa prochaine campagne publicitaire (sur le thème «le politburo c'est beau, le politburo c'est chaud»), et accessoirement, pour y creuser quelques kilomètres de tranchée.


P.S. de mise à jour : sur Boing-Boing on peut voir toute une série de détournements plutôt marrants de cette affiche. On notera entre autre celle , dont l'auteur signale qu'elle n'est pas tellement parodique.

8 commentaires:

emcee a dit…

Merci pour cette info intéressante.
Justement, moi qui aime prendre des photos et qui me rends à Londres à l'occasion, je saurai que si quelqu'un me tombe dessus, cela peut être un brave agent de police, et non pas, horreur, un criminel qui en veut à mes maigres possessions. C'est rassurant.
Comme le sont toutes ces caméras qu'ils ont installées un peu partout dans la ville.
Il est vrai que c'est pratique: si un terroriste se fait sauter dans la foule, au moins, ils auront sa trombine avant et après.

emcee a dit…

Zut! encore moi.
J'ai oublié de te signaler ce site: https://secure.crimestoppers-uk.org/ams.form.anonymous.asp
Edifiant. La GB (les US aussi) ne répugne pas depuis toujours à faire appel aux citoyens pour dénoncer le crime.

vlg a dit…

Joli ce site delation.com !

« Can you describe the person involved?
Useful details to tell us include the person's race
[...] »

Comme c'est mignon !

(«race» signifie bien «race» comme en français ?)

emcee a dit…

Si tu explores le site, tu verras, par ex, qu'on peut rémunérer les renseignements jusqu'à 1500 euros.
Oui, "race" c'est bien ça, mais cela n'a pas la connotation péjorative (du moins officiellement) qu'en français, où on dirait plutôt "origine ethnique", ou, plus hypocritement "culturelle".
Mais en France, il n'y a pas (encore officiellement) de classification ethnique, alors que l'Anglo-saxon fait des classes, voire des sous-classes (il n'y à qu'à voir du temps de l'apartheid en A du S, avec les "Blacks" et les "coloured" - métis, qui avaient un peu plus, à peine, de droits).

Quant au site, il est géré par une assoce, pas par le ministère, à ce que j'ai vu.

vlg a dit…

mmm, intéressant ce lien, j'y dénoncerais bien margaret tatcher.

emcee a dit…

Oh, la pôvre! Elle qui est déjà momifiée de son vivant! ;-D

coco_des_bois a dit…

Combien de temps avant de voir les mêmes chez nous ?
flippant

vlg a dit…

Coco des bois a demandé :
«Combien de temps avant de voir les mêmes chez nous ?»

Ah, le fameux "retard français" !
En fait, c'est pas "retard" le bon mot, c'est "sursis"...