lundi 17 septembre 2007

Stand By

Les fidèles lecteurs de VLG ayant par définition l'oeil vif et l'esprit acéré, ils n'ont pu que remarquer qu'il n'y a pas eu de mise à jour depuis quelques temps. Nous nous sommes en fait reconvertis au Sarkozisme le plus échevelé C'est qu'on est obligé de travailler plus pour gagner pareil en ce moment.

3 commentaires:

emcee a dit…

Bel effort!
je pensais qu'il y avait un coup de mou dans la corde à noeuds, comme disait Pierre Dac (dans un autre contexte).
Arrrh! le travail, on ne le dira jamais assez, ça ne laisse pas beaucoup de liberté.
Courage. Mais il faut s'habituer doucement à renoncer à la glandouille: avec ce qu'ils nous préparent, on va avoir tellement de pain sur la planche qu'on n'aura même pas à se demander quoi faire le lendemain et les jours suivants.

Jenny suarez-ames a dit…

Oui, je comprends, moi j'ai décidé de travailler plus (et mieux) pour gagner un peu moins. Ce qui est bien dans mon parcours professionnel, c'est que plus mes boulots sont intéressants, moins ils sont rémunérateurs. La dure loi de la koultour kamarade. Pis en plus faut vivre à Paris.

vlg a dit…

Merci à toutes 2 !