mercredi 29 août 2007

Hin hin hin

Vu chez acrimed :

Devinez qui va animer un petit atelier à l'université d'été du MERDEF ?

Philippe Val, directeur de la rédaction et de la publication de Charlie hebdo

Le contestataire contestable (© Acrimed) himself.

Voilà qui devrait faire plaisir à Reiser et toute la bande du premier Charlie.

Qu'en pensent donc les «radicaux» que sont censés être Charb ou Siné ?

13 commentaires:

Bou a dit…

bon, je m'attendais à pire que ça... qu'il participe à une table ronde sur la liberté d'expression, c'est pas aussi croustillant que ce que mon cerveau perverti de gauchiste imaginait (dans d'autres tables rondes, on retrouve des responsables syndicaux,...).

ceci dit, M. Vivelefeu est toujours aussi drôle quand il parle de Philippe Val...

Bou a dit…

tiens, y'a d'autres trucs rigolos sur cette page :

Sports : les gestes fair et les gestes unfair, avec François Chérèque, secrétaire général de la CFDT (ils savaient pas où le caser ? )...

L’entreprise est-elle fair-play ? (bonne question ;) )

L'atelier sur "La création de l’opinion publique internationale", là, ça va envoyer du bois...

je commente même plus, mais :

Poser des bombes, faire la révolution ou penser la réforme ?

Faut-il mettre de la démocratie partout ?

La solidarité ou mourir : vers l’âge adulte du capitalisme (avec Martin Hirsch et Manuel Valls, le grand pote de CSP)

et enfin, la plénière de clôture : "Ne tirez pas sur la planète", avec les PDGs de Vinci, Areva, Air Liquide, PSA, Véolia environnement,...

vraiment, merci camarades, cette page est une mine !

emcee a dit…

Val n'a aucune éthique. C'est une m... Et je pèse mes mots.
Il aurait dû quitter depuis longtemps l'hebdo s'il avait eu un tant soit peu de c...
Aller au médèfe parler de la "liberté d'expression" c'est bien tout ce qu'il est capable de faire, ce fumier.
Une "liberté d'expression" qu'il défend en braillant, comme le verticalement désavantagé, quand cela lui convient, ce minable.
Je sais, je perds patience rien que quand j'entends son nom. Parce qu'il s'est approprié un canard de gauche pour diffuser sa propagande malsaine.
Et en a profité pour s'immiscer dans l'univers lisse des médias aux ordres.
Et je suis en phase complète avec M Vive le feu à ce propos.
Ainsi qu'avec CQFD (n'oubliez pas de l'acheter avant qu'il ne tombe entre les mains d'un Rastignac, lui aussi).

Valentin a dit…

Puuuuuuuutain mais pendez le avec les boyaux de ces patrons :@

emcee a dit…

non, on ne le pendra pas, c'est pas le genre de la maison, mais qu'au moins, il montre son vrai visage et cesse d'usurper un rôle d'humaniste, d'homme de gauche et de penseur qu'il n'a pas.
En voici un exemple parmi tant d'autres:
http://vivelefeu.blog.20minutes.fr/archive/2007/08/21/philippe-val-contre-les-connards.html

vlg a dit…

A bou : rendons à César ce qui est à Acrimed : c'est d'eux que le politburo tire ce lien. Bon pour Val, certes n'a pas tenue colloque sur «comment niquer les prolos (qui ne comprennent pas la complexité)» mais il faut un début à tout.

Et voir le rédacteur en chef de Charlie Hebdo faire de la lèche au Merdef, ça serait, comment dire, ahurrissant si on ne connaissait le bonhomme maintenant.


A emcee : Moi j'adore Val : Je suis trop jeune pour avoir connu Adler stalinien, Glucksman maoiste ou Kouchner trotskiste, mais là, enfin avoir pu voir le redac chef d'un journal satirique de gauche se transformer en vieille baderne réactionnaire et capitaliste (entrainant son journal avec lui)...

Jenny Suarez-Ames a dit…

Donc voilà pourquoi je ne lis plus Charlie depuis un bail, en fait. Depuis une remarquable sortie antisème du camarade Renaud.
Val est un patron, après tout, qu'il aille au Medef. Et puis au goulag.

Jenny Suarez-Ames a dit…

PS: les radicaux que sont Charb et Siné en ont ras-le-bol de Val (de source sûre).

Les moissonneuses a dit…

PPS: on a piqué l'info (et cité les sources), camarade.

M. Patouche a dit…

Quelque chose qui a du sens, quelque chose d'insensé, mais quelque chose que l'on est censé faire.

Je suis loin d'être un pro de l'orthographe, mais celle là je la connais bien ^^!;

vlg a dit…

Jenny : A ouais mais que font-ils depuis tant de temps ? notamment Charb qui d'après wikipédia est rédacteur en chef adjoint de CH ?

Un seul conseil aux déçus de Charlies : Lachez le, et lisez CQFD (et le Plan B)

A Mr. Patouche (et au maitre capello anonyme qui intervient de temps en temps) : Merci, le correcteur ortographique du politburo étant en vacance, le quasi-analphabète chargé de faire semblant qu'il y a encore quelqu'un derrière le blog est bien emmerdé.

emcee a dit…

Tu en as une sacrée chance, toi, VLG, d'avoir ton correcteur d'orthographe sur pattes!
Un censeur sensé, censé recenser les fautes: faudra songer à lui renvoyer l'ascenseur!

On ne peut pas dire la même chose des autres blogs/sites où il y a pourtant bcp plus de boulot!
Mais c'est sans doute l'ampleur de la tâche qui rebute (ou "répulse", comme dirait l'autre).

J'entends bien que tu aies été frustré de ne pas avoir eu le bonheur de connaître les Kouchner, Adler et autres quand ils étaient de gauche. moi je ne m'en souviens pas non plus. A part Mathusalem, je vois pas qui pourrait...

.... Attention, tu vas te faire taper sur tes petits doigts musclés: il n'y a qu'un seul Charlie.
Comment pourrait-il y avoir plusieurs Val(s)?

coco_des_bois a dit…

ah... une page entière de commentaires pour taper sur Val !

avouez que ça détend les nerfs non ? en tout cas moi ça me fait plaisir... tout gauchiste digne de ce nom qui pratique un minimum de critique des médias est révulsé à la simple évocation de cette serpillère puante... eeerk