mercredi 18 avril 2007

VLG Sondages, la suite...

Voici ce que vous attendiez tous en bavant d'impatience, tels des journalistes une interview du petit Nicolas, à savoir la compilation des sondages publiés jusqu'au mardi 17 avril inclus, réalisée pour vous par notre section "sondages et statistiques" (source: lemonde.fr).

Si l'on fait confiance aux 6 instituts de sondages, on trouve que Royal fera entre 22 et 27 %, Bayrou entre 17 et 22 %, Sarkozy entre 25 et 30%, et Le Pen entre 12 et 17% ; sans compter les barres d'erreur. Impossible de tirer quelque chose de plus précis de tout ça, tant les variations d'un jour à l'autre et d'un institut à l'autre sont grandes. Et rien n'exclut une grossière erreur systématique (comme une sous-évalutation de Le Pen et une sur- évaluation de Sarkozy). Sans compter que les gens peuvent encore changer d'avis d'ici dimanche (par exemple si on leur rappelait que le FN est un parti d'extrème-droite peuplé de fachos violents).

Libération nous procure un rappel salutaire : il y a 5 ans, Jacques Chirac oscillait entre 19 et 20% dans les enquêtes de CSA, Louis Harris, Sofres, Ipsos et BVA, réalisées entre le 16 et le 18 avril. Lionel Jospin était donné à 18% par les cinq instituts. Quant à Jean-Marie Le Pen, il était crédité de 14% par trois instituts, de 13% et 12,5% par deux autres.
Résultat final : 19,88% , 16,18% , et 16,86%.

Les sondages de cette année pourraient déculpabiliser les insoumis du vote utile, mais certainement pas à tranquilliser quiconque.

En tout cas, notre ancienne prédiction semble peu à même de se vérifier.

Finalement, le politburo de vive-le-goulag l'affirme avec force : les sondages ne servent quasiment à rien, et les journalistes qui les commentent quotidiennement non plus...

3 commentaires:

comité-de-salut-public a dit…

oui, et ces éléctions sont un brin fatigantes, aussi...j'ai hâte qu'on passe à autre chose. Des grêves, des mouvements sociaux, des saccages de permanences UMP...(mais puisque je vous dit que je rigooooole, M'sieur le juge! C'est de l'humoooour, allez, quoi!!!).

Anonyme a dit…

ouaip, vivement dimanche soir.

vlg a dit…

En attendant dimanche soir, le politburo se doit de réagir à un nouveau résultat de sondage qu'il a trouvé sur libération.fr et qui n'a pas choqué la rédaction de ce journal :

le nombre de personnes interrogées déclarant pouvant [sic] changer d'avis a augmenté de quatre points en cinq jours, passant de 32% à 36%.

Réfléchissez bien à ce que cela signifie... En toute logique, ce nombre ne pourrait que diminuer. Ce résultat est complètement absurde !
Mieux vaut en rire...