vendredi 20 avril 2007

I had a dream

J'ai rêvé d'une France dans laquelle, à l'issue d'un plan quinquennal prolifique en progrès social, les intentions de vote attribueraient environ 28% au candidat du Parti Communiste Populaire (successeur du PC, fondé après la victoire de 2002), qui dominerait d'environ 4 points sa grande rivale de l'UDF.

Le PS -- d'habitude marginalisé et caniche du PCP -- se poserait en recours entre les deux, crédible pour battre le favori, faisant des appels du pied à droite ; cette stratégie pourtant bancale le ferait flirter avec les 20% et menacerait la candidate UDF. D'ailleurs, Giscard appellerait à un accord de l'UDF avec le PS dès le premier tour, constatant que les deux formations partagent des idées essentielles et acceptent l'économie planifiée.

Avec ce score historique, le PS s'élèverait un peu au dessus du chef de l'extrême-gauche et de ses habituels 15%, que le candidat PCP tente de récupérer. De l'autre côté, l'UMP serait insignifiante à 3% et stagnerait auprès d'une extrême droite désorganisée entre FN, MNR, MPF et autres groupuscules sous les 4%, qui auraient bien raison de s'effrayer des dérives trostskystes du favori.

Et là je me reveille avec le barreau de ma vie. Soudain, je me rappelle où je vis, et l'élastique du caleçon claque sur mon ventre... Monde de merde.


Putain, ça doit être bon d'être de droite en ce moment !



PS: En cadeau bonus, deux essais de prospective électorale particulièrement réussis:
La version "I had a nightmare" se trouve chez vive le feu.
Et pour plus sérieux, lire le brillant CSP.

3 commentaires:

comité-de-salut-public a dit…

UHUHUH!!!Je suis flatté, uhuhuh, rhoo, non, fallait paaas...(Nan , j'déconne, j'adore ça en fait. Oui, je suis faible, parfois...)
Billet jubilatoire, en tout cas. Et oui, ça doit être trop la trique d'être de droite en ce moment...
Nous n'avons donc pas le choix: nous construirons un autre monde que le leur. (et je suis remonté à bloc, mais faut dire que je sors d'un meeting du facteur...)
Au fait, pour qui va voter VLG? Mh,

mc a dit…

c'est vrai que ce serait bien, tout ça...

coco_des_bois a dit…

En fait je pense que nous arriverons à exactement l'inverse, on le voit un peu avec les USA et leur mur du mexique. Nous aurons un Parti Libéral Populaire qui sera de plus en plus autoritaire pour défendre la classe supérieure et imposera les restrictions nécessaires du fait de boulversements écologiques et migratoires entre autres.
Il n'y aura plus besoin de FN, car la situation aura trop dérivé, et les antagonismes seront trop forts.

Et tout parti de gauche sera iterdit de toute façon.