jeudi 8 mars 2007

Pravda

Aujourd'hui, j'écris pour apporter mon soutien à Nicolas Sarkozy dans la campagne présidentielle française. Cet homme n'a certes pas encore prouvé qu'il savait se servir de goulags (même si ça ne devrait pas tarder dans son prochain plan quinquennal, pour y enfermer les sans-papiers et les racailles). Mais il a déjà fait ses preuves en terme de contrôle des médias. Il n'a même plus besoin de truquer les photos, rien ne parait qui puisse le gêner ; il a fait largement aussi bien que moi dans le domaine. Je le félicite donc chaudement.

Oubliez l'affaire du directeur de Paris-Match viré pour avoir montré qu'il était cocu, oubliez que TF1 roule pour la droite depuis toujours et pour lui depuis des années, oubliez même que les deux presentatrices vedettes des JT du service public sont les femmes de deux de ses soutiens politiques, et regardez juste à titre d'exemple l'affaire de son appartement. Voyez-en le traitement dans Le Monde, quotidien auto-proclamé "de référence". Par exemple l'article suivant, intitulé "Les silences gênés autour de l'affaire de l'appartement de Nicolas Sarkozy" :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-880620@51-854843,0.html

Le rappel des faits est éloquent : le Canard Enchainé a prouvé que :
Nicolas Sarkozy a acquis son duplex sur l'île de la Jatte, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), en septembre 1997, à un tarif préférentiel, avec un rabais "d'au moins 750 000 francs", et a bénéficié de travaux gratuits.
Leur montant s'est élevé à plus de 1,8 million de francs (274 500 euros environ), selon un document du 9 octobre 1997 récapitulant les ordres de service au nom de la SCI Victoria XXI. Selon Le Canard, M. Sarkozy n'aurait réglé que 400 000 francs sur cette somme, laissant le reste à la charge du promoteur, la société Lasserre, par ailleurs client régulier à l'époque de la ville.

Cela s'appelle tout simplement de la corruption. C'est un scandale énorme. Ça devrait faire la Une de tous les journaux. C'est 1 million et demi de francs offerts au maire de Neuilly par la société qui bizarrement est souvent choisie dans les appels d'offre de la ville de Neuilly. C'est prouvé par le Canard Enchaîné, Sarkozy n'arrive pas à se justifier et ne porte pas plainte pour diffamation, montrant ainsi qu'il a peur que la vérité n'éclate. Bref, c'est du tout cuit pour tous les journaux, que l'on sait friands de ce genre d'affaires ou même de suspicion de ce genre d'affaires.

Résultat : d'abord très peu d'articles à ce sujet, aucune enquête des journalistes du Monde pour en savoir un peu plus ou essayer de trouver autre chose, et l'article cité plus haut est d'une prudence inouïe !

Tout est "selon le canard". Les documents publiés ne sont pas des "preuves", mais des "documents sur la foi desquels le journal conclut que..." ! Le conditionnel est toujours employé, avec des "si", tout est "éventuel" (mot employé à deux reprises) ou "hypothétique" (une fois).
On aurait aimé qu'ils s'entourent de la même prudence lors de l'affaire du fameux réseau pédophile d'Outreaux inexistant ou de celle de l'aggression anti-sémite du RER B imaginaire.

Et pendant ce temps, Le Monde balance sur les 5000 euros que le couple Royal-Hollande a arnaqué à l'ISF -- ce qui est grave, immoral et inexcusable, mais moins grave que l'affaire Sarko tout de même.

Bref, quand Sarkozy ouvrira des goulags, ce ne sera certainement pas pour y mettre les journalistes. Nous, si !

Pour une presse libre et indépendante, votez Nicolaïevitch Sarkovsky !

2 commentaires:

un Sardon a dit…

Le Quotidien Vespéral des Marchés récidive en ce 13/3/2007, avec un article joliment intitulé :
Échanges de bons procédés entre Sarkozy et le promoteur Lasserre, selon "Le Canard enchaîné"
au lieu de :
Sarkozy est corrompu jusqu'à l'os, révèle "Le Canard enchaîné"

Source :
http://www.lemonde.fr/web/article/ 0,1-0@2-823448,36-882726,0.html

Là encore, les faits révélés par le Canard sont présentés au conditonnel, et les contestations de Sarkozy le sont à l'indicatif, même quand elles sont manifestement fausses...

Tout simplement honteux !

un autre sardon a dit…

Au goulag le monde !