vendredi 24 octobre 2008

Apprenti rééduqué par le travail

Dans l'affaire de la bavure de Montfermeil filmée, dont nous parlions ci-dessous, un sénateur UMP s'est illustré par sa réaction digne d'un grand démocrate. Il s'agit de M. Christian Demuynck. Favorable à l'idée d'un de ses collègues que les interventions de la police soient désormais toujours filmées par la police, il a commis des déclarations qui atteignent des sommets (citées par rue89) :
« C'est le meilleur moyen d'éviter les vidéos bidonnées d'apprentis Spielberg [1] qui remettent en cause, de façon injuste, le travail de nos policiers. »
De façon injuste, car nos policiers sont, par essence, irréprochables, même quand on les voit frapper un homme menotté.

Et en plus,
« Certains de ces apprentis réalisateurs, qui mettent leur vidéo sur Internet, n'hésitent pas à monter les images. Ce que nous retrouvons en ligne peut donc être partiel et partial. »
Alors que l'on se doute bien que les flics qui filmeraient leur propre travail seraient, eux, complètement impartiaux, et ne seraient jamais au grand jamais tentés de couper quelques extraits.

C'est que :
« Si des policiers frappent une personne, jeune ou vieille, alors qu'ils n'ont pas été attaqués avant, il y a un problème. »
Sans déconner ? Tu es «injuste» avec nos policiers, Christian.
« Si on replace les choses dans leur contexte et que les policiers ont été attaqués avant, c'est différent. »
Ben voyons !
« Mais cela n'excuse pas les coups portés par les policiers. »
Ah, bon. Alors, où est le problème ?

Le problème avec ces vidéos rendues publiques sur internet, le voici :
« Elles sont le meilleur moyen de mettre le feu aux poudres et de tendre encore davantage des situations. »
Car bien sûr, ce qui tend la situation, ce qui pourrait mettre le feu aux poudres, ce n'est pas que des flics tabassent un jeune homme menotté et innocent après avoir défoncé la porte de son appartement, mais c'est que des images de cette scène soient diffusées !


Pour ses phrases méprisantes envers un réalisateur professionnel confirmé, pour son aveugle confiance en la police de son pays même devant la preuve manifeste qu'elle a déconné, pour sa tolérance quasiment explicite des bavures en tout genre, Christian Demuynck est condamné au goulag. Et pour lui faire plaisir, aucun film ne sera diffusé de ce qu'il y subira de la part de nos gardiens, parfois un peu rugueux.



[1] A votre avis, pourquoi "apprentis Spielberg" et pas "apprentis Luc Besson" ?
a) parce que Demuynck n'aime pas les juifs.
b) parce que pour lui, croiser un noir c'est une rencontre du troisième type.
c) parce qu'il faut sauver le soldat Ryan, en fâcheuse posture après avoir été filmé entrain de frapper un homme menotté.

2 commentaires:

pouet a dit…

Les déclarations d'un Demuynck rien.

Il serait pas issu d'un croisement (congénital, ça va de soit) de MAM et Dassaut, lui ?

birahima2 a dit…

"Et pour lui faire plaisir, aucun film ne sera diffusé de ce qu'il y subira de la part de nos gardiens, parfois un peu rugueux."


comme l'hiver et qui aiment les anniversaires ...