mercredi 6 février 2008

Ils ont voté et puis après ?

Si vous ne faites pas partie des ces anarchistes qui font rien qu'à dire des méchancetés sur les trotskistes, vous serez peut être intéressés par le bulletin de vote proposé par le Monolecte pour les prochaines élections.




En cadeau-bonus, un chanson d'un
pleunichard en noir

Ils ont voté et puis après ?

À porter ma vie sur mon dos
J'ai déjà mis cinquante berges
Sans être un saint ni un salaud
Je ne vaux pas le moindre cierge
Marie, maman, voilà ton fils
Qu'on crucifie sur des affiches
Un doigt de scotch et un gin-fizz
Et tout le reste je m'en fiche !
Ils ont voté et puis, après ?

J'ai la mémoire hémiplégique
Et les souvenirs éborgnés
Quand je me souviens de la trique
Il ne m'en vient que la moitié
Et vous voudriez que je cherche
La moitié d'un cul à botter ?
En ces temps on ne voit pas lerche...
Ils n'ont même plus de cul, les français !
Ils ont voté et puis, après ?

C'est un pays qui me débecte
Pas moyen de se faire Anglais
Ou Suisse ou con ou bien insecte
Partout ils sont confédérés,
Faut les voir à la télé-urne
Avec le général Frappard
Et leur bulletin dans les burnes
Et le mépris dans un placard !
Ils ont voté et puis, après?

Dans une France socialiste
Je mettrais ces fumiers debout
À fumer le scrutin de liste
Jusqu'au mégot de mon dégoût
Et puis assis sur une chaise
Un ordinateur dans le gosier
Ils chanteraient La Marseillaise
Avec des cartes perforées
Le jour de gloire est arrivé.

5 commentaires:

b a dit…

Du bon usage à répétition du mini-traité pour stimuler la pousse des cheveux chez les bureaucrates mormons joufflus à tête de cul :
http://www.pourceau.info/static/2008/02/20080402/index_static.php

emcee a dit…

Bonjour,
PS: la deuxième couche:
http://www.rue89.com/vos-deputes-a-la-question/europe-a-lassemblee-le-ps-aboie-le-traite-passe
MOUHAHA!
Le bulletin d'Agnès ou tout autre bricolage-maison sera le bienvenu aux municipales.
Même s'il y a peu de chances qu'il y ait un second tour par chez moi. Eh, oui, c'est comme ça, c'est UMP ou ... FN.
La gauche, elle, est éclatée en groupuscules. Et le PS n'est même pas crédible.
C'est dire si j'ai du mérite à ne pas hurler avec les loups! ;-D

A part ça, je ne suis pas bien d'accord sur les querelles de clocher étalées sur le ouèbe. On n'a pas déjà de perspective bien brillante d'une union entre gens de gauche, mais si les attaques et les rancoeurs continuent entre les divers group(uscule)s, des gens comme moi resterons couchés le jour des élections ou du GS.
Si c'est pour que ça tourne au désastre dès le lendemain, pas la peine de se lever pour si peu.
Moi, j'ai toujours voté à gauche (la vraie), mais pas de chapelle spécifique. (Et j'ai toujours perdu, comme tout le monde).
C'était PC ou LCR, selon les opportunités locales.
Après le référendum, ces deux-là se sont livrés à des guerres d'influence, avançant chacun leur poulain, pour ensuite, s'acharner contre ceux qui avaient rallié Bové (parce que "marre" de les voir se réjouir d'avoir progressé lors des élections, mais de ne tenir aucun compte de cet électorat supplémentaire, préférant retourner à leur crédo sectaire).
Alors, il y aura une union de la gauche quand les dirigeants des partis cesseront de tirer la couverture à eux pour gagner des points sur les autres.
Et qu'il y aura une véritable réflexion sur ce que nous voulons tous. Nous sommes proches, mais à des années-lumières les uns des autres. Et il faut, hélas, composer avec toutes les sensibilités pour parvenir à un large rassemblement.
Or, les sensibilités, elles sont largement malmenées!
Et ce n'est pas en disant (comme le PC ou la LCR): venez chez nous, on va former un grand parti de gauche (mais c'est nous "qu'on" vous dit quoi) qu'on a des chances de s'en sortir. Cela restera toujours une bataille à un chiffre.
Et les UMPS ont encore un bien bel avenir devant eux.
Il y aura, en fin de compte, comme aux US, un taux d'abstentions record, c'est tout.
Et nous, nous n'aurons que le ouèbe pour pleurer (ou rejeter la faute sur les autres).
S'ils nous le laissent.

vlg a dit…

Merci pour le lien, B. on approuve à 100% ce mode d'emploi du "mini"-traité.

vlg a dit…

emcee : ah oui toulon est bien connu pour son ultragauchisme.


Pour le reste de ton commentaire, le politburo ne peut que y souscrire. l'echec de la candidature unitaire pour les présidentielle aura fait bien mal.

emcee a dit…

Bon, je vois avec plaisir que ce blog avance. Deux billets en un jour, c'est du pain béni (si j'ose dire).
Les affaires reprennent.
Je vais m'y intéresser de ce pas.

Oui, toutafé, ici, c'est le désert. Même si on est une bande de djeun's (;-D) à essayer de se tenir chaud.