jeudi 4 septembre 2008

Cervelles pleines / cervelles creuses...

Dans la série «la main invisible du marché libre règle tous les problèmes», nous avions déjà pourfendu l'âne qui voulait moduler le prix des vélib (souvenez-vous). Il semblerait qu'il se soit recyclé chez les l'Union Française de l'Électricité, qui représente les producteurs et distributeurs d'électricité de France, dont EDF. En effet, cette UFE a eu la brillante idée que voici :
Le collectif [...] souhaite que la tarification de l'électricité soit soumise à des pénalités ou des bonus en fonction de l'heure de consommation, pleine ou creuse.

Concrètement, ce système inciterait les foyers à moins utiliser l'électricité en heure pleine et davantage en heure creuse, explique le communiqué de l'UFE.

La réaction d'une proche du politburo (déjà excédée par le changement des périodes bleues/blanches à la SNCF) fut lapidaire :
«Ah ouais c'est trop bien : désormais on va allumer à midi et lire dans le noir dans son lit, se faire chauffer l'eau du thé à 2h du matin parce que tout le monde fait ça entre 7h et 8h ... Franchement, je comprends pas qu'ils n'aient pas encore mis au point ce système, c'est tellement génial !»

On ne saurait dire mieux.
On ajouterait juste une invitation au goulag pour l'UFE.



PS: Sur le thème de la libéralisation des services, on recommande aussi ce récit, qui illustre si bien les mérites de la concurrence libre et non faussée pour l'usager le consommateur.

5 commentaires:

Léo a dit…

Ca existe pas déjà les heures pleines/heures creuses ?

vlg a dit…

Oui mais il n'y a pas de bonus/malus obligatoire.
Ce qui existe, c'est une possibilité d'abonnement plus cher avec lequel tu paies moins cher ton électricité en heures creuses (si tu peux faire marcher ton chauffe-eau ou ta machine à laver la nuit par exemple). C'est très différent.

Léo a dit…

Ah oui, là ils veulent forcer la main des gens... c'est quand même pas très libéral, la liberté de choix, toussa, c'est bon, mais que quand on a le choix de payer plus cher.

Aka 75 a dit…

La vraie question est pourquoi payer le vital ?

Forfait consommation mensuel fixe minimum gratuit pour tous permettant de s'éclairer et de se chauffer et bouffer.

Après tu payes les éléments de confort inutiles.

Léo a dit…

Oui, dans l'idéal, on aurait une consommation minimale à très bas prix voir gratuite, puis, parce qu'il faut bien inciter à quelques économies d'énergies, des prix qui grimpent au fur et à mesure qu'on consomme.

C'est tout le contraire de la logique libérale, qui incite à consommer plus (et trop), donc dans laquelle les prix sont dégressif...