lundi 15 décembre 2008

Merde, raté !

Tous ne sont pas des journaputes.

La preuve :






(trouvé chez dagrouik)
Plus d'info chez rue89.

Le politburo réclame la libération inconditionnelle et immédiate de ce vrai journaliste ! Sa place au bureau de la direction de la propagange du Goulag est d'ores et déjà réservée !

15 commentaires:

GILLINOUI a dit…

Cher VLG

Qui aime G. W. Bush? Personne! Le détester est d'un commun...

Je suis assez peu enthousiaste à l'idée qu'un journaliste (?) traite Bush de chien (d'infidèle???) et lui balance ses pompes à la gueule.

Un journaliste, un vrai, a autre chose à foutre dans le cadre de sa profession (chercher Ben Laden par exemple).

Ridiculiser Bush aujourd'hui, est-ce vraiment pertinent? Même si c'est pas désagréable de voir ce sale con en mauvaise posture.

De plus on peut se demander comment il a pu si facilement envoyer ses pompes sur l'autre abruti sans que personne réagisse alors qu'il est par exemple impossible d'atteindre Sarkozy avec des oeufs pourris même s'il se trouve au milieu d'une foule, une armée de pro de la protection rapprochée l'entoure en permanence.

Comment le chef de l'état le plus puissant du monde est-il si peu protégé??? Vraie question non?

GILLINOUI

VLG a dit…

« Ridiculiser Bush aujourd'hui, est-ce vraiment pertinent? »

Ça mange pas de pain et ça fait toujours plaisir.

« De plus on peut se demander comment il a pu si facilement envoyer ses pompes sur l'autre abruti »

Facile, les journalistes sont triés sur le volet et passés à différents détecteurs avant la conférence, il ne leur reste rien pour blesser Bush (la preuve). La sécurité est donc plus souple.

GILLINOUI a dit…

Vous dites ceci: "Facile, les journalistes sont triés sur le volet et passés à différents détecteurs avant la conférence, il ne leur reste rien pour blesser Bush (la preuve). La sécurité est donc plus souple."

Certes, mais ce n'était ma question, comment se fait-il que le journaleux ait pu retirer une godasse et la balancer, puis la 2ème, puis attendre que les gros bras de la sécurité arrivent...

Combien de secondes alors que Sarko (ce n'est qu'un exemple) est inatteignable par qui que ce soit et par quoi que ce soit. Je reste perplexe devant cette énorme différence et cette quasi apathie des vigiles de Bush...

Quant au journaleux, il faisait quoi lorsque Saddam Hussein était au pouvoir dans son pays? Il lui balançait ses groles en pleine gueule?


GILLINOUI

Vincent A a dit…

Je me permets d'appuyer la demande du politburo, en ce qui concerne la libération de ce journaliste ; et pourquoi pas de son intégration en vos services.

Gonzo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
vlg a dit…

Gillinoui : je vois pas le problème, si tu regarde la vidéo tout se passe vite et les gardes du corps réagissent rapidement. Les gardes du corps de Sarkozy ne feraient pas mieux.

emcee a dit…

« Ridiculiser Bush aujourd'hui, est-ce vraiment pertinent? »

Pourquoi, il y a un jour spécial pour ridiculiser Bush, qui est encore président pour un mois, au cas où on aurait oublié, et qui continue de prendre des décisions (la dernière en date étant de confier davantage à des sociétés privées les opérations militaires)?

Certes, il aurait dû être ridiculisé d'entrée, quand il était candidat à la MB en 2000, mais nous, nous n'avons rien à dire, d'autant que nous risquons d'en avoir pour deux ans de plus dans la corbeille.

Ensuite, la réaction des services de sécurité: d'abord, il y a eu l'effet de surprise (les invités étaient triés sur le volet), puis la vitesse à laquelle tout s'est passé. Le gars a probablement réagi spontanément à la suite de paroles prononcées par ce pleutre.

Mais le journaliste ne perdait rien pour attendre: il a eu dans les heures (minutes?) qui ont suivi: le bras cassé, un début de traumatisme crânien et des blessures à l'œil et à la jambe. Ca suffira pour la punition de départ?

D'autre part, question protection des figures politiques aux US, on ne peut pas dire qu'ils soient un modèle à suivre. Sur leur territoire, deux présidents ont été assassinés, le frère de l'un d'eux et Martin Luther King – pour ne citer que les plus connus.

"Il faisait quoi lorsque Saddam Hussein était au pouvoir dans son pays?"

Ca c'est la question niveau zéro! Comme si, d'une part, il ne faisait rien (ce qu'on ignore totalement!) alors qu'on considère qu'Hussein était beaucoup plus nuisible que ce fils de famille dégénéré qui a passé ses mandats à envoyer des soldats assassiner des innocents pour piller leur pays.

A cause de lui, des centaines de milliers de gens sont morts, d'autres déplacés, des familles ont été décimées, les infrastructures du pays ont été détruites, les services publics donnés à des intérêts privés de mèche avec les entreprises US.
La population vit dans des conditions lamentables, la majorité de ceux qui travaillaient ont perdu leur emploi ou leur gagne-pain et tous sont constamment sous la coupe de troupes étrangères, dont des mercenaires (de Blackwater, par ex) sans foi ni loi, et de factions rivales issues de mouvements religieux, le tout avec un gouvernement fantoche.

Certes, Saddam H était un dictateur cruel avec ses opposants, certes, il y avait des exactions et de la corruption mais il avait créé des services publics (aujourd'hui démantelés) et d'autres structures permettant à la population de travailler et de vivre (malgré le blocus, je le rappelle); les femmes étaient présentes dans toute la société (laïque) et avaient accès à l'université comme les hommes.

Ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Il en va de la naïveté de l'occidental bien calé dans ses pantoufles de croire que l'invasion en Irak ait amélioré un tant soit peu la situation pour les Irakiens.

coco_des_bois a dit…

Ha ha ...merde qui aura les couilles de faire pareil avec notre nabot préféré ?

Bon sinon, y'a un de tes articles qui est cité par Seb Fontenelle dans le dernier CQFD, enfin je crois :)

La forme ?

vlg a dit…

Emmcee : merci pour ta réponse, c'est exactement ce que l'on pense.


Coco des bois :
hmmm, je crois que les confs de presse du grand vont devoir se faire sans chaussures maintenant..
Sinon, pas réussi a trouvé un exemplaire de CQFD c'est de plus en plus dur... mais si on est cité dedans par Fontenelle, c'est la gloire !

GILLINOUI a dit…

Waouh il est fâché après moi le camarade emcee! Dommage parce que moi je suis globalement d'accord avec ce qu'il dit. Je m'interrogeais simplement sur ce fait qui me parait curieux aujourd'hui: envoyer ses godasses à la gueule du maître du monde sur le sol irakien dont on est certain que ce sol n'est pas "ami" parait plutôt "facile". Ridiculiser Bush fait plaisir mais est-ce si pertinent? C'est pourtant une question!

Ridiculiser Obama serait plus pertinent non? Rappelons que Obama tient à peu près le même discours que Mac Cain et Bush (ce qui a été démontré par Ralf Nader), qu'il est pour la peine de mort... et j'en passe. OK il est beau gosse et Noir mais je doute que ça suffise pour en faire un mec bien.

emcee a dit…

Keskecé? On n'a pas pris son abo à CQFD et maintenant on ne peut pas voir qu'on est cité (pas ton article, je pense, mais le fond + ton site)?
Il y a toujours un retour de bâton. Nous y voilà.
Il ne te reste plus qu'à faire un chèque dare-dare pour qu'ils l'aient pour les étrennes.

@ Gillinoui
D'abord, ce n'est pas LE camarade, mais lA.
Ridiculiser Bush? Le journaliste - et c'est bien courageux de sa part, car il risque bien plus que sa cible!- a eu l'occasion de le faire ce jour-là, il l'a fait.

Quant à Bush, c'est un criminel de guerre, faudrait pas l'oublier! Il a fait assassiner des milliers de personnes, en passant outre les lois internationales et avec la complicité ou la veulerie du monde occidental, pour son intérêt personnel et celui de qqs-uns de sa clique.
Et restera totalement impuni, par la grâce de ses pairs.
Alors se faire bousculer en fin de mandat, ce n'est que moindre mal. Il n'est pas à plaindre, me semble-t-il.

Pour bien moins que ça, le monde occidental a laissé exécuter Saddam sur la place publique en l'exhibant (avant et après) dans des postures bien plus humiliantes. Deux poids, deux mesures.
Donc, pas de pitié pour un salaud.
Quant au journaliste, il n'a peut-être pas choisi le bon moment, mais personne d'autre ne l'avait fait avant non plus.
Qui sommes-nous pour le critiquer, lui?

Obama, certes, il ne va sans doute pas faire mieux. Mais il n'a pas encore pris ses fonctions. Ce serait alors fort prématuré et stupide de lui lancer des tartes à la crème sur des présomptions, non?

Aka 75 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Aka 75 a dit…

Le ridicule est aussi une arme.

Pour étayer, voici une petite réflexion de Grand François.

http://www.dailymotion.com/playlist/xolkx_Aka75_grand-franois-2/video/x72txx_gf-jeanmarc-rouillan-et-la-marseill_webcam?from=rss

Je ne doute pas que vous connaissiez GF. Mais au cas où : http://mange-ta-soupe.over-blog.com/categorie-10498388.html

vlg a dit…

emcee: pour l'abo, on a plein de mauvaises raisons pour se justifier mais de toute façon je cite CQFD :

"
Attention, il ne s’agit pas de convertir les ventes en kiosque en abonnement
"

Or le politburo achète ce journal tous les mois...

CQFD...

emcee a dit…

total respect!
c'était du "teasing", en fait.
Moi pareil, si je suis abonnée à CQFD pratiquement depuis sa création, il est des publications que je fais garder au kiosque le plus proche.