mardi 31 mars 2009

Ce n'est qu'un au revoir...

Et oui, camarades, le politburo a décidé de fermer les portes de Vive Le Goulag.

VLG aura donc duré 2 belles et bonnes années, et le politburo n'en regrette pas une seule seconde.

Ce fut enrichissant d'échanger des idées, infos et analyses via ce blog avec des gens intéressants qu'on n'a jamais vus en vrai.

C'était un réel soulagement que d'avoir un endroit où vomir à la face du monde à quel point nous sommes exaspérés par la politique de ce gouvernement, ulcérés par les politiques de toutes les droites mondiales (celles officielles, et celles qui se font appeler gauche), déprimés par l'état du monde et par la catastrophe écologique en cours, enragés par les attaques victorieuses contre tous les droits sociaux si chèrement gagnés au cours des décennies précédentes, horrifiés par la paranoïa raciste-sécuritaire croissante, et déchainés contre la racine de tout ce mal, le système capitaliste.

Combien nous haïssons avec nos tripes tous les acteurs de cette ignominie et leurs valets serviles !

Les grands patrons et les syndicalistes jaunes, les gouvernants et les médias du PPA à leurs bottes, les lobbies libéraux et les députés complaisants, le ministère de l'immigration et de l'identité nationale et les flics zélés...
Ce fut jouissif de pouvoir rêver, ne serait-ce qu'un instant, à l'idée de faire gouter au goulag ceux qui le méritent tant.


Un jour viendra...


Cependant, saturés par ces émotions, pressés par la vraie vie qui nous laisse moins de temps pour écrire des choses intelligentes et pertinentes, lassés de constater chaque jour l'impuissance de notre rage et de notre indignation épistolaire face aux coups de boutoir de la droite la plus réactionnaire, les membres du politburo ont décidé de mettre fin à l'aventure.


Mais ne pleurez pas, on vous laisse entre de bonnes mains, que ce soit dans celles de nos liens à droite (mais de gauche), ou dans celle de leurs liens à eux...

Et puis, bon, on reviendra sûrement sous une forme ou sous une autre.

Merci de nous avoir lus en tout cas, et à bientôt dans la rue !


Le politburo.



Un dernier conseil pour finir : surtout n'oubliez jamais, Dieu pardonne, pas le prolétariat.


19 commentaires:

sKaLpA a dit…

Yep!

Bonne continuation à vous...

et see ya!

FD a dit…

Merci pour tout...(Mais un 1er Avril, quand meme...)

vlg a dit…

merci !

(en fait on a fait ça un 31 mars mais bon)

Jean-Pierre Martin a dit…

Dommage.

pouet a dit…

Trop gros le poisson, ça passera pas.

A bientôt pour parler d'un énième coup de paranoïa de MAM.

Vincent Arsac a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
vlg a dit…

Non, non, le billet a été publié le 31 mars, c'est pas un poisson d'avril.

VLGtest, c'était pour faire des tests de design sans tout casser.

thé a dit…

Bon vent. Merci.

birahima2 a dit…

cimer au carré

Vincent Arsac a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
seb musset a dit…

Tu nous abandonnerais dans la dernière ligne... droite ?

vlg a dit…

On n'abandonne que le blog, pas le combat !

Et on n'écrira plus ici, mais on continuera peut-être à trainer chez vous de temps en temps... Ce n'est qu'un aurevoir.


(mais ce n'est pas une blague, le politburo ne rigole jamais. Sauf quand la bourse s'effondre.)

thé a dit…

On s'en doute, VLG. A plus.
Sinon, vous avez dû rigoler pas mal

emcee a dit…

Evidemment que je suis déçue!
Encore un blog de gauche en berne. Et puis, celui-ci, j'aimais beaucoup. Et depuis longtemps.

Allez, à bientôt.

Nou ne serons probablement pas dans les mêmes manifs, mais certainement dans les mêmes luttes.

dagrouik a dit…

Sniff, un blog influent s'éteind ! Alors que le besoin de goulag "modernisé" (hin hin ) est requis devant les excès d'une caste de crevards....

dedalus a dit…

Bon vent ! Le goulag manquera, mais les lendemains finiront bien par chanter.

GILLINOUI a dit…

Bonjour à vous, même si je n'ai pas toujours été d'accord avec vous et certains commentateurs, j'appréciais bien vos coups de gueule.

Curieux que vous jetiez l'éponge alors que j'avais trouvé tout-à-fait par hasard à Paris (où je n'habite pas mais où j'étais de passage), un bistro nommé "le politburo" J'ai pensé à vous et en ai photographié la devanture pour vous l'envoyer et vous faire rigoler un peu... On dirait que je viens un peu tard non? Si d'aventure cette photo vous amuse, je puis vous l'envoyer si vous m'adressez un commentaire sur mon blog.
http://gillinoui.blogspot.com/2009/03/ta-mere-la-pute.html

Amicalement à vous

GILLINOUI

ti_cyrano a dit…

Bah, tout n'est pas perdu, Roufiol continue la lutte !

Au revoir camarade, et merci :-)

turandot a dit…

Dommage ,j'aimais bien vous lire
A bientôt peut-être !