mardi 17 février 2009

Privatisation = Bonheur

Aux Etats-Unis d'Amérique du Nord -- dits : le pays de la liberté -- deux juges étaient payés pour envoyer des enfants en prison. Non, pas pour rendre une justice équitable, mais pour enfermer un maximum de gosses. Ce n'était bien sûr pas leur mission officielle, mais ça leur a rapporté gros (2,6 millions de dollars selon yahoo).

De la part de qui ?

De la prison !

En effet, "les deux entreprises PA Childcare et Western PA Childcare qui géraient l'établissement recevaient des fonds de la part du comté pour couvrir les frais d'incarcération. Plus un grand nombre d'enfants étaient condamnés, et plus les fonds reçus par les deux entreprises étaient abondants." La suite est logique... ce qui devait arriver arriva.

Et voilà ce que ça donne quand l'état se décharge de ses missions fondamentales sur des entreprises privées. Voilà un exemple intéressant de Partenariat-Public-Privé : l'état (ou le comté) n'a pas les moyens d'investir dans la construction d'une prison, infrastructure coûteuse et peu rentable, donc il délègue cette tâche à une compagnie privée, qu'il rémunère. Résultat: au lieu de payer des impôts pour financer la prison, vous finissez dedans pour le bénéfice de ses propriétaires !

Et vos parents doivent payer pour votre balle dans la nuque incarcération abusive. On apprend dans un article américain que certains parents ont eu des saisies sur salaires, et leurs allocs confisquées !


Le goulag, lui, est géré uniquement par des fonds publics. Ce n'est donc pas du tout pour faire un quelconque bénéfice que le politburo condamne les dirigeants de (Western) PA Childcare à la perpétuité chez nous.

9 commentaires:

o. a dit…

Ca fait des annees qu'aux Etats Unis les prisons ont une population carcerale qui correspond assez au nombre de chomeurs qu'ils n'ont pas, voila qui devrait faire reflechir...

le systeme sarko se base sur liberalisme repression prison... rassurant, non?

(j'evoquais gentiment ce truc ici et la )

AsTeR a dit…

La corruption ne rentre pas dans le credo libéral faut peut-être pas pousser quand même !

vlg a dit…

Mais faire du fric en emprisonnant des enfants, si. A partir de là, tout s'enchaîne...

Merci pour les liens, o., on te l'a déjà dit, mais on aime bcp ce que tu fais.

AsTeR a dit…

Ca s'appel être rémunéré pour gèrer une incarceration... Ca ne te choque pas quand il s'agit de payer des matons ? Mais quand c'est une entreprise oui... Tu m'expliques ?

thé a dit…

Faire du fric, tous les moyens sont bons, la corruption, entre autre. Je crois en un seul ,faire du profit . Tu élimines rien. Tu fais. Sans état d'âme. C'est inscrit. Y a qu'à lire.
Lafleur, tu nous prends pour des cons ?

AsTeR a dit…

Faire du fric n'implique pas de faire abstraction de toute valeur morale.

Anonyme a dit…

fichtre! vous auriez pu faire un article et y mettre la video d'occupation de la sorbonne! blog partout! info nulle part!

de Vilaine!

;-)

Aka 75 a dit…

"L'industrie de la punition"

Nils Christie

Aka 75 a dit…

L'avenir de "Vive Le Goulag"