lundi 10 novembre 2008

Une arnaque annuelle (et massive)

Les sociaux-démocrates conséquents rappellent régulièrement, et à juste titre, le transfert de 9% du PIB des revenus du travail vers ceux du capital dans les années 80 et 90.

Au politburo, on est tombés sur quelques chiffres intéressants et on en a tiré quelques petits calculs pour aller un plus loin. Pour une fois, on ne va pas se placer dans une optique goulaguiste mais on va rester comme de gentils et timides soc-dems.


Alors soit 65% la part des salaires dans le PIB. Soit un PIB de 2039 milliards de $ en 2006. Si on ramenait la part des salaires à un timide 85 % du PIB (et donc en laissant très généreusement 15% de ce même PIB au capital), combien d'argent pourrait-on récupérer pour les besoins collectifs et individuels ?

407 milliards de $.

407 000 000 000 $

De quoi financer pas mal de "trous" et de "déficits" non ?

Alors la prochaine fois qu'on vous emmerde avec le trou-de-la-sécu-qui-plombe-l'économie-et-que-les-immigrés-et-les-chomeurs-font-rien-qu'a-creuser, sortez ce chiffre.

Et donnez un coup de boule à l'emmerdeur de la part du politburo.




(dessin du journal fakir)

9 commentaires:

Léo a dit…

Les chiffres ne sont pas aussi simple que ça, puisqu'il faut penser que si la part de la Bourse a fait un aussi gros bond, c'est aussi parce qu'en 20 ans, les spéculateurs ont créé de l'argent à partir de l'argent. Des sous qui ne correspondent à aucune richesse réelle et qui sortent de nulle part. D'où la crise aujourd'hui d'ailleurs.

C'est un principe du capitalisme, une poignée d'actionnaires crèe du "faux" argent sans travailler, sans rien, mais qu'ils pourront quand même dépenser comme ils le veulent. Et pas grave si ça crise, c'est en bas qu'on essuiera les pots cassés.

jardin a dit…

Elle est bien jolie, cette BD de Fakir. Simple et efficace.

Si ce sont tes copains, tu pourrais pas les convaincre d'en faire un pti powerpoint qu'on pourrait envoyer à nos amis, en échange des blagues pas toujours drôles dont ils assiègent nos messageries?

Au fait, les 100 milliards, c'est par an ou en 20 ans? J'ai pas bien suivi, j'y retourne...

Putain, c'est par an!

vlg a dit…

@jardin: Envoie donc simplement le jpg à tes amis (ou un lien vers notre billet), ça prend moins de place et c'est aussi facile à lire.
(http://vive-le-goulag.blogspot.com/2008/11/
une-arnaque-annuelle-et-massive.html)

Oui, oui, c'est par an. Et depuis des années. Un vrai hold-up permanent.


@leo: Tu veux dire que sur les 407 milliards de $, une partie est purement virtuelle et que ce virtuel n'existait tout simplement pas en 1980 ? T'est sûr que le virutel est comptabilisé dans le PIB ? T'aurais une idée de la fraction qu'il représente ? Parce que même si la moitié de ces 407 milliards sont pure spéculation, il en reste 200, et donc même si on peut chipoter les chiffres (tu as raison, soyons précis), le constat reste le même !

Léo a dit…

On peut difficilement évaluer combien d'argent virtuel se crèe comme par magie vu la complexité du système, c'est juste histoire de dire qu'on peut pas sortir un chiffre aussi facilement. Mais en effet, quelque soit le calcul, on se retrouve toujours avec *beaucoup* d'argent approprié par les spéculateurs, et qu'il serait bon de leur reprendre. Et puis, faut pas oublier que dans ton calcul, on leur laisse 15% de PIB, donc au final y'a quand même maouss pépétes en jeu.

Aka 75 a dit…

Plus d'explications, une émission de la-bas si j'y suis (téléchargeable gratuitement sans risquer l'emprisonnement à vie ou l'exécution sommaire ;) )

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1506

pouet a dit…

J'ai jamais trop bien compris pourquoi la gauche de la gauche ne se formait pas un minimum aux logiciels libres et au formats libres.
Donc, jardin,, les pps/ppt, c'est mal et donc pas bien car le format est propriétaire.

Ce serait bien de prendre le temps de découvrir une distrib linux (ou BSD) les gens et de vous former sur les formats libres tout simplement parceque les idées c'est bien, la mise en pratique, c'est mieux. (dans plein de villes, il y a des install party où des bénévoles peuvent vous aider à migrer de système ou vous donner de la "culture" du mouvement libre...)

Aka 75 a dit…

@Pouet

Est-ce si libre que ça ?

Linux, c'est bien mais il faudrait que le linuxien se mette plus au niveau des gens normaux. Ce qui m'a dégoutté (je ne parle pas pour toi, pouet, je ne te connais pas), c'est cet air de prendre les gens qui commencent pour des cons.

Plusieurs fois, j'ai demandé à ce qu'on me montre mais c'est plutôt une démonstration de vanité que j'ai eu à ce moment.

Puis, j'ai été formé au boulot et j'ai compris. Linux, c'est du dos, c'est tout con. Ca valait pas le coup de se faire passer pour des cadors.

Ca aussi, c'est une arnaque annuelle et massive.

Alors quelle distribution pour commencer ?

vlg a dit…

A Pouet : En temps qu'utilisateur de logiciels libres (dont linux), au politburo on est plutot pour leur diffusion. Mais il y a quand même une surestimation de ces logiciels (notamment leur effet "idéologique") par leur partisans.

On en est donc pas à condamner les gens au goulag pour ça.

Du moins pas encore.


A aka75 : Effectivement si tu pense que linux est une sorte de dos alors que c'est une sorte de windows, tu es tombé sur les mauvaises personnes. Mais tu peux y jeter un coup d'oeil par toi même en utilisant un "live-cd" genre knoppix ou ubuntu. Ça a l'avantage de ne rien installer sur le disque dur mais les inconvénient d'être assez lent si tu n'a pas un ordi récent et d'être complètement figé. Une fois lancé, il y a pas mal de site d'entraide d'utilisateur pour apprendre à s'en servir (bass oui il faut se former à un logiciel, même à windows). Note aussi qu'il y a des logiciels libres non linux.

vlg a dit…

Alors quelle distribution pour commencer ?

huhu, c'est le genre de questions qui entraine des guerres saintes du genre que même ben laden il serait choqué.

Un des membre du politburo utilise ubuntu et en est bien content.